Comment optimiser la surface des machines pour l’impression des étiquettes?

etiquette de vin

Pour qu’elles fournissent des étiquettes de qualité, à la hauteur des attentes et des besoins des clients, la surface des machines d’impression d’étiquettes doit faire l’objet de traitements spécifiques.

Le traitement de surface dans l’impression d’étiquettes

Dans l’industrie de l’impression d’étiquettes, notamment celles en carte plastique, le traitement de surface tient en effet une place importante. Celui-ci peut être fait par corona ou plasma selon la matière à utiliser et le rendu ou durabilité souhaitée. En effet, quand l’étiquette à imprimer est conçue à base de plastique, l’encre n’y adhère pas parfaitement, car elle ne peut pas se lier avec cette matière. C’est notamment le cas lorsque l’énergie de surface du plastique est faible, ne fournissant pas l’adhérence recherchée. Un traitement corona s’avère ainsi nécessaire, permettant d’obtenir des étiquettes de qualité, imprimée de manière à ce que les images ou motifs y soient bien transférés.

Le traitement corona, késako ?

adherence etiquette vinOn entend par traitement corona, la décharge électrique à haute fréquence, servant à améliorer l’adhérence chimique entre les molécules du plastique et celles de l’encre avec laquelle on applique les images, les motifs ou encore les inscriptions. Elle ne change toutefois ni l’allure, ni la résistance de la matière, la raison pour laquelle, elle est plébiscitée afin d’obtenir des impressions d’étiquettes de haute qualité. En effet, les problèmes d’adhésion, comme lorsqu’on souhaite écrire avec un stylo sur un film plastique, mais qu’on n’y arrive pas, provient de l’incompatibilité des structures des deux matières. Pour qu’un liquide puisse donc mouiller parfaitement ou faiblement la surface à imprimer, il faut que son énergie soit d’un niveau en dessous de celle-ci. Des valeurs précises de part et d’autre des deux matières doivent donc être atteintes pour que l’impression puisse fonctionner. Outre ou moins, la qualité n’est pas au rendez-vous ou elle ne durera pas, tout simplement.

Le traitement plasma

Ce n’est que lorsqu’on n’arrive pas à traiter la matière au corona qu’on se tourne vers le traitement plasma. Ce dernier peut effectivement fournir de meilleurs résultats tant sur le plan esthétique que celui de l’adhésion et de la durabilité. Dans ce cas, pour le réussir, il faut que la cassette d’électrodes corona soit changée par un modèle spécifiquement conçu pour la connexion de gaz, évitant l’oxygène et créant le processus plasma.

Le traitement plasma pour optimiser la surface des machines

Dans le domaine de l’impression d’étiquettes, le traitement plasma permet aussi d’optimiser la surface métallique des machines au même titre que celles des matières à imprimer. En effet, à l’instar du traitement plasma à pression atmosphérique, il sert également au nettoyage de surface, dont celle des machines d’impression d’étiquette. La décharge très concentrée du jet plasma est peu conductrice à la sortie du nez de la buse. Elle permet ainsi de traiter d’une manière précise des zones déterminées, aussi bien celles des supports conducteurs que celles des isolants, mais aussi des pièces électroniques. Les résultats sont ainsi visibles tant sur la performance des machines que la qualité de l’impression d’étiquettes effectuées.