Côte-Rôtie: le vin des Dieux

aoc cote rotie

Parmi les crus de la vallée du Rhône, l’AOC Côte-Rôtie est une véritable légende. Un vin fait par les dieux eux-mêmes, le croyez-vous ? Il vaut mieux y goûter, pour s’en faire soi-même une idée !

Il est sans aucun doute, l’un des plus anciens vignobles de la vallée du Rhône. Selon les spécialistes, il est même le premier site de la culture de la vigne en Gaule. En termes d’image, la Côte-Rôtie renvoie immédiatement aux coteaux calcinés par le soleil durant la période estivale. La vigne s’étend sur les pentes très abruptes de la Côte Brune et de la Côte Blonde. L’appellation est repartie sur différentes communes, comme celles de Saint-Cyr-sur-Rhône, Ampuis et Tupins-Sémons.

Ainsi, les crus produits sont essentiellement des vins rouges, obtenus en grande majorité avec de la syrah. C’est ce qui confère ces arômes complexes de violette, d’épices et de fruits à l’AOC Côte-Rôtie.

Un cru, une identité

Pour produire les crus de l’AOC Côte-Rôtie, les vignerons utilisent surtout le cépage Syrah. Bien entendu, pour que le résultat final soit unique, des proportions bien définies sont imposées. Ainsi, le quota minimal est de 80% et peut atteindre les 100%. Quelques fois, on peut également recourir à un complément avec le cépage Viognier, dans une proportion comprise entre 0 et 20%. En effet, la réputation des vins de l’AOC Côte-Rôtie a pu être établie grâce à la Syrah qui lui donne cette allure unique.

Seul le savoir-faire des vignerons allié à une parfaite maitrise de la culture, permet d’avoir un bon vieillissement de la Côte-Rôtie. L’utilisation du cépage Viognier, ne vient que donner de la légèreté à ce cru si particulier. Bien que la grande majorité des vins des Côtes-du-rhône soient faits à base de cépages uniques, l’AOC Côte-Rôtie est le seul à être constitué de Syrah et de Viognier. C’est sans doute ce qui lui confère une identité si forte.

Les vins rouges de l’AOC Côte-Rôtie

Au coup d’œil, ils se différencient par leur robe soutenue qui tend de la nuance grenat durant la jeunesse, vers une teinte plus orangée en vieillissant. Au nez, ce sont des vins rouges très distingués et riches. Jeunes, ils sont caractérisés par une abondance de fruits noirs frais comme : la myrtille, le cassis et quelques épices douces. Dans les crus élaborés avec un peu de viognier, il est facile de distinguer des notes florales proches de la violette.

La bouche de l’AOC Côte-Rôtie se différencie des autres vins originaires de l’entité septentrionale. C’est d’ailleurs cette caractéristique qui rend les fruits rouges plus raffinés. En ce qui concerne les tannins, ils ne sont pas non plus négligeables. Apres de nombreuses années d’élevage et de vieillissement, vous tomberez sous le charme de la trame de ces crus. On peut encore amplifier la finesse de ces tannins, en cas de présence de moelleux et de rondeur.

En conclusion, vous conviendrez que l’AOC Côte-Rôtie est unique en son genre. En effet, ses crus possèdent des caractéristiques particulières qui ne permettent pas de les confondre avec d’autres. Il ne faut pas non plus oublier de souligner que cet état de choses est également dû au savoir faire des vignerons. Si vous avez envie de goûter à un cru exceptionnel, rien ne vaut une bonne bouteille d’AOC Côte-Rôtie.

Be the first to comment on "Côte-Rôtie: le vin des Dieux"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*